Expérimentation en laboratoire

 Expérience : Dissection d'un œil de mouton

Dans l'ensemble, la constitution de l’œil est la même chez tous les Vertébrés. On peut donc l'étudier en disséquant l'œil d'un animal, choisi pour être assez gros, par exemple un œil de mouton, qu'il est facile de se procurer dans une triperie.

Nous avons donc tenté de réaliser cette expérience.
Œil avant la dissection :
 

Nous avons coupé tous les muscles, de façon à n'avoir plus que le globe oculaire avec le nerf optique.
Globe oculaire :


Nous avons réalisé par la suite la section du globe oculaire suivant le plan équatorial (entre la face antérieure et la face postérieure de l'œil)

L'intérieure de l'organe contient en grande partie un fluide transparent et de consistance gélatineuse, qui correspond en fait à l'humeur aqueuse et à l'humeur vitrée :


Mais on retrouve aussi le cristallin, avec sa forme de lentille convergente :



En plaçant ce dernier sur un texte imprimé en petit caractère, on aperçoit son effet grossissant :


D'autre part, en retournant notre œil on peut apercevoir les parties internes, c'est-à-dire la rétine :


La cornée et la pupille :


Conclusion : Cette dissection nous a permis, d'observer réellement les différents constituants du globe oculaire qui nous étaient jusqu'à présent inconnus, ainsi que de mieux comprendre le fonctionnement de notre œil.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site